Les Textures et matières en aquarelle
paysage aquarelle

Les Textures et matières en aquarelle


Tout d’abord, je vous parle du papier. La qualité du papier et sa texture un des éléments essentiels dans l’élaboration d’une aquarelle.
Pour éviter toute confusion, je dois scinder ce sujet en deux parties.
1) La texture physique est la texture que vous pouvez réellement sentir avec le toucher. L'accumulation de peinture, glissant de pastel sec, la superposition de collage - toutes les choses qui changent la nature de la surface des papiers et bien sûr le papier en soit.
2) Ensuite je peux aborder la texture visuelle qui est l'illusion de texture physique, créé avec les matériaux que vous utilisez. La peinture est manipulée pour donner l'impression de la texture, tandis que la surface du papier reste lisse et plate (selon sa qualité et son grain).

 

L’aquarelle qui est une technique assise sur les transparences utilise peu de texture physique autre que la rugosité du papier. C’est pourquoi l’utilisation d’une technique mixte permet de combiner les avantages à capter dans la texture physique et aussi bien que dans la texture visuelle.
La texture est souvent quelque chose qui trouve son chemin dans une aquarelle au travers de la spontanéité relative à une action accidentelle, c’est la particularité des techniques mixtes. Bosse, creux, peluches, chiffonnage et éraflures apparaîtront un peu partout, souvent ils n’ont aucun lien avec la peinture. Cependant, ne pas en abuser est la meilleure façon d’atteindre l’authenticité en laissant de côté une tendance à la confusion.
Certains papiers aquarelle fortement texturés peuvent avoir une influence impérieuse sur une aquarelle.
La texture peut avoir plus d'impact par la cohabitation de zones de relief contrastées avec des zones ordonnées apportant des zones lisses de repos visuel. Ces différentes zones entretiennent le plaisir des yeux

etude en noir

Etude en noir (lavis d'aquarelle "noir de Mars")


Ci-contre, une étude monochrome avant d'entreprendre le paysage en haut à gauche, il s'agit d'un paysage imaginaire, avec pour seule référence ma réserve neuronale.


Accueil - Art-thérapie - Memoire - Land-Art - Land-Art-2 - Land-Art-3 - Land-Art-4 - Expositions - Photos - Contact - Installation-1 - Installation-2 - Liens - Cv - Fonds d'écran - Galerie - Dessins - Gravures - Peintures -Aquarelles - Logogramme - Le papier - L'Ex-libris - Suminagashi - Le Sumi-e - Feutres - La tactigraphie - Le paysage - Le paysage 2 - Cours Dessin - Chromatique - Kleurdag - Fournitures - Glossaire - LittératureL'acrylique - Le fusain - L'encre - Le pastel - sanguine - Lavis - La tempera - La gouache - L'huile - L'aquagraphie - Les News



Je cherche



Je m'abonne au flux RSS
Voir le profil de Bruno Bruno Groensteen sur LinkedIn
Info
Au début ne cherchez pas à dessiner les détails. Limitez vous aux lignes et aux formes, à la structure géométrique du sujet .