Projet Land Art -Bois de ligne-Silly
Le labyrinthe, la spirale et le miroir
(non retenu)

Le choix du thème

Un labyrinthe, vous conduit vers un sanctuaire proche du moi, c’est là que se cache le siège le plus mystérieux de votre individualité humaine. Vous aboutissez au centre, comme au terme d’une initiation. C’est là que s’opère une transformation.

En effet, ce labyrinthe à la forme d’une spirale. En son axe, une étape, votre reflet, la réverbération de votre âme, de la vérité, de la sincérité, du contenu de votre cœur et de votre conscience. C’est à cet endroit que peut s’opérer une transformation, elle s’affirme jusqu’à la fin du voyage.

Cette spirale emporte votre âme tout au long d’un chemin inconnu et ordonné avec pour étape un foyer central qui reflète votre immuabilité, votre éternité. Le miroir ne reflète pas seulement votre image, il est le miroir de vous-même. Sa traversée vous rend acteur dans ces méandres énigmatiques, vous vous métamorphosez. Cependant, vous êtes face à vous-même et vous traversez ce qui vous contemple.

Enfin, au bout de ce pèlerinage labyrinthique, reliant les deux extrémités de votre devenir, perdure une constance cyclique en progrès.

Vue d'artiste

La mise en oeuvre

Des rondins de bois seront plantés verticalement dans le sol, enfoncés à 50 cm. Il restera une hauteur apparente de 200 cm pour chacun d’eux. Nous les amenons sur place, aucun prélèvement ne sera effectué sur le site. Ces rondins seront les vecteurs d’une double spirale constituée par un matériau textile tendu d’une hauteur de 2 m. L’idéal pour nous serait de disposer d’une pente montante à proximité du chemin pour que les promeneurs puissent apprécier la qualité esthétique et monumentale du travail dans toute son envergure (+/-50 m dans la pente). Les arbres seront contournés et les taillis préservés. Le textile devrait être teint par nos soins à l’aide de colorants végétaux totalement naturels. Les couleurs de ce textile peuvent être variables.
Au centre de la double spirale le miroir. Ce miroir sera constitué de lamelles de bois recouvertes de miroir acrylique totalement sécurisé pour le public. Ce dispositif sera suspendu sur un portique constitué de rondins, il permettra aux promeneurs de le traverser sans aucun encombre, c’est là que se passe la traversée du miroir au centre de la spirale. Toute l’installation sera enlevée le jour désigné , afin de libérer les lieux et de les laisser dans leur état originel.
D’autres surprises pourraient surprendre le public le long du cheminement dans la spirale.

Le labyrinthe, la spirale et le miroir Le miroir

Accueil - Art-thérapie - Memoire - Land-Art - Land-Art-2 - Land-Art-3 - Land-Art-4 - Expositions - Photos - Contact - Installation-1 - Installation-2 - Liens - Cv - Fonds d'écran - Galerie - Dessins - Gravures - Peintures -Aquarelles - Logogramme - Le papier - L'Ex-libris - Suminagashi - Le Sumi-e - Feutres - La tactigraphie - Le paysage - Le paysage 2 - Cours Dessin - Chromatique - Kleurdag - Fournitures - Glossaire - LittératureL'acrylique - Le fusain - L'encre - Le pastel - sanguine - Lavis - La tempera - La gouache - L'huile - L'aquagraphie - Les News



Je cherche



Je m'abonne au flux RSS
Voir le profil de Bruno Bruno Groensteen sur LinkedIn
Sur l’esthétique
>L'esthétisme en général concerne le beau. Kant parlait de la transcendantale esthétique, il s’agit tout d’abord de l’étude des formes et plus particulièrement de la sensibilité. Elle peut être pratique ou particulière selon les formes d’art qui sont traitées. Ce mot, est un jugement d’appréciation directement associé au beau, depuis lors cet usage s’est perpétré dans notre culture occidentale.