La technique du dessin au fusain
PRENDRE POSSESSION DU FORMAT
Ce qui importe c'est d'arriver rapidement à un résultat et de pouvoir être satisfait de votre travail.

Une erreur qui revient souvent chez les artistes débutants, c'est le fait d'être perdu devant sa feuille blanche, surtout devant les grands formats et de pas savoir par où et où commencer.

LE CROQUIS
En premier lieu prenez le taureau par les cornes, entrainez-vous à dessiner la ligne avant de dessiner les modelés, car avant tout, il est important de dessinez juste et il faut commencer par le commencement . Evitez de dessiner rikiki au centre de la feuille utilisez tout l'espace de la feuille, ne vous attardez pas sur des détails, synthétisez, allez vers l'essentiel, evitez le superflu.
Entrainez-vous en dessinant des croquis au fusain rapides du modèle , déplacez-vous, tournez autour du modèle, recadrez, ceci vous permettra de vous échauffer et de bien percevoir le sujet avant de commencer un fusain de grand format.

LA PREMIERE EBAUCHE
Utilisez toute la surface de votre format, quand vous dessinez (par exemple un nu), Commencez au fusain léger et tendre tous les contours de votre sujet sans trop appuyer, repérez bien tous les espaces entre les membres pour garder de bonne proportions, ce qui vous permet de corriger facilement. En effet pour dessiner juste il faut bien repérer les vides. Le fait de démarrer directement au fusain vous permettra de faire fondre ces premiers jets dans l'oeuvre finale sans laisser de traces disgracieuses de crayons de graphite.

TRAIT OU MODELÉ
Des artistes préconisent de choisir entre la technique du trait ou du modelé sans mélanger celles-ci, il est vrai que lorque l'on débute il vaut mieux scinder les 2 techniques pour pouvoir en avoir la maîtrise totale. Mais après quelques années d'expérience rien n'empêche d'amalgamer les deux techniques pour s'affirmer dans un style personnel (de toute façon l'art c'est le seul espace de liberté totale). Personnellement J'adore allier les deux et j'en ajoute d'autre ex : je revient dans le dessin au fusain avec un large pinceau, trempé dans le pétrole blanc ou la thérébentine pour de grands applats en y laissant même quelques coulées qui dynamisent et humanisent le dessin. Essayez, vous verrez que les effets sont infinis et que ceux-ci s'approchent du lavis à l'encre de chine mais avec plus de veloutés.

Accueil - Art-thérapie - Memoire - Land-Art - Land-Art-2 - Land-Art-3 - Land-Art-4 - Expositions - Photos - Contact - Installation-1 - Installation-2 - Liens - Cv - Fonds d'écran - Galerie - Dessins - Gravures - Peintures -Aquarelles - Logogramme - Le papier - L'Ex-libris - Suminagashi - Le Sumi-e - Feutres - La tactigraphie - Le paysage - Le paysage 2 - Cours Dessin - Chromatique - Kleurdag - Fournitures - Glossaire - LittératureL'acrylique - Le fusain - L'encre - Le pastel - sanguine - Lavis - La tempera - La gouache - L'huile - L'aquagraphie - Les News



Je cherche



Je m'abonne au flux RSS
Voir le profil de Bruno Bruno Groensteen sur LinkedIn
INFO
Dessiner c'est percevoir l'essentiel